Mort au Chili de Lucía Hiriart, la femme du dictateur Augusto Pinochet

Publié le :

« La muerte de la veuve de Augusto Pinochet Ugarte a la edad de 99 años », c’est en Une de La Tercera.Elle était « une figure-clé de son regimen “, completo atacama« la fille d’un ancien ministre radical, qui est devenue le soutien de son mari au pouvoir ». Lucía Hiriart, explique emolest morte « al domicilio del hijo, después de un año marquesina por varios problemas de santé qui l’ont amenée à être admise à plusieurs reprises à l’hôpital militar ». Le journal en ligne publica plusieurs photos des manifestaciones de joie qui, à Santiago, ont accompagné l’announcement de son décès : des photos de Chiliens réunis sur la Plaza Italia souriants, dansant, buvant et brandissant le drapeau du pays.

Lucía Hiriart, una figura de la dictatura

Née en 1922, elle rencontre Augusto Pinochet en 1942 et l’épouse en 1943, malgre l’opposition de ses fathers, rappelle La Tercera : ils « estimaient que Pinochet, un militaire de la classe moyenne, n’était pas “au niveau” de Lucía ». el día estime qu’elle fut « Une des people à l’origine du coup d’État du 11 de septiembre de 1973, elle fut also determinante dans la prise par Pinochet du commandement en chef de l’armée ».

Lucía Hiriart, comienza ensuite à apparaître dans les medias « pour mettre en valeur son mari ». « Ses paroles étaient très polemiques, et denones par l’opposition », souligne La Tercera. el día en reproducción quelques-unes, entre otros « si j’étais cheffe du gouvernement, je serais beaucoup plus dure que mon mari ». Le journal rappelle que, depuis des années, elle était mise en cause dans plusieurs dossiers : entre autres celui la foundation CEMA Chile, qu’elle a présidée pendant plus de 40 ans, finalement mise en cause, rappelle La Tercerapour les nombreux million reçus grace à la vente de propriété que l’État lui avait donné gratuitement.

Des réactions politiques contrastées

Lucía Hiriart « a été sans aucun doute une des personnes les plus importantes du 20ᵉ siècle pour le Chili », selon l’UDI, parti conservateur allié de Pinochet pendant la dictature. Au contraire, pour le parti socialiste, sa mort « nous ramène à l’époque la plus sombre de notre pays, et ravive la douleur de toutes les victimes de la dictature de Pinochet ». Ces dos reacciones sont à lire dans La Terceratu el candidato socialista Gabriel Boric estime qu’elle « est morte en toute impunité, malgré la profonde douleur et division qu’elle a causées à notre pays ». Antonio Kast, el candidato de extrema derecha, qui, rappel el diario« est una defensa ardiente du régime militaire et de son héritage », an annocé qu’il n’irait pas aux funérailles de l’ex-Première dame : « Je ne veux pas les politisers ». Des funérailles qui seront de toute façon privée, et « aucune ceremonie publique n’est prévue », escrito emol.

En Haití, Liberation des douze derniers otages Nord-Américains

Le gang 400 Mawoso les retenait depuis deux mois. « Les ex-otages ont été repérés à Morne à Cabrit, tôt ce jeudi, par des membres de la population qui avaient alerté les agent de l’ordre », preciso Le Nacional. Selon un responsable américain interrogé par le média américain CNNune rançon a été versée, mais pas par le gouvernement américain. AlterPress souligne que « Actos persistentes de secuestro en Haití, en particular en el área metropolitana de Port-au-Prince ». Le journal rappelle qu’un movement a été organisé mardi dernier « par des étudiants de la faculté des Sciences de l’université d’État d’Haïti pour exigir la libération sans condition » d’un professeur et de sa femme, enlevés la veille.

Les grands brules en Haití

Le bilan de l’explosion du camion-citerne à Cap-Haïtien est passé à 75 morts. et Le Newliste Publie les témoignages de 3 grands brulés, à l’hôpital de l’université d’État d’Haïti. Deux n’ont pas survécu. « C’est a peine si je peux ouvrir les yeux », expresamente une des victimes, dont seules les paumes de la main et une partie du pied étaient encore intacts. Ayibopost s’insurge : « l’incident met en lumière l’incapacité d’Haïti à correctement prendre en charge les brulés graves ». La entidad más especial se encuentra en el Hospital de Médicos sin Fronteras de Tabarre. Il y en avait bien une autre à l’hôpital de l’université d’État d’Haïti, mais c’était avant sa destruccion parcial lors du tremblement de terre de 2010. Une section grands brûlés est prévue une fois la reconstrucción achevée maíz elle « pátina », estime le journal.

La « sopa joumou » d’Haïti classée patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco

candidatura cette, nota Rezo Nodwes« Prevue pour 2022, a étéExceptionnellement incluse à la dernière minute cette année » : « Alors qu’Haïti est confronté à d’innombrables défis, les autorités du pays ont voulu faire une inscription qui contribuerait à raviver la fierté national », souligne la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay. Le Newliste parle dun « véritable élan de solidarité desambassadeurs de l’Unesco envers Haïti » : « Ilse bousculaient dans lesventions pour soutenir la candidature de la “soup joumou”, sopa de giraumon en français ». Después de la adopción, « des embajadores ont archivado au oficina de la representación d’Haïti à l’Unesco à París pour goûter la sopa “, calificación Le Newlistequi recordatorio de que l’ambassadeur de la Tunisie in a prise deux fois…

Esperanza Pardo

"Experto en café. Orgulloso fanático de los viajes. Pionero de las redes sociales. Ninja de la cultura pop. Fanático de los zombis. Experto en cerveza profesional".

Agregar un comentario

Su dirección de correo no se hará público.